Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Foire aux questions du Programme de subventions d’outils et d’instruments de recherche en physique subatomique

Le Programme d’appui aux ressources majeures en physique subatomique (ARM-PSA) du CRSNG accepte les nouvelles demandes aux fins d’évaluation par la Section d’évaluation en physique subatomique.

Programme

1. J’effectue de la recherche en physique subatomique dans un établissement canadien et je souhaite utiliser une ressource nationale et unique établie au Canada. Est-ce que le Programme d’ARM-PSA accorde un appui financier direct aux chercheurs individuels en payant pour l’utilisation de telles ressources?

Non. Le Programme d’ARM–PSA subatomique n’accorde pas d’appui financier direct aux chercheurs individuels en payant pour l’utilisation des ressources nationales en physique subatomique établies au Canada. Il accorde plutôt un appui financier destiné à couvrir les coûts de fonctionnement et d’entretien de telles ressources afin d’en faciliter l’utilisation par les chercheurs.

2. J’effectue de la recherche en physique subatomique dans un établissement canadien et je souhaite utiliser une ressource majeure établie à l’étranger. Est-ce que le Programme d’ARM–PSA subatomique accorde un appui financier direct aux chercheurs individuels en payant pour l’utilisation de telles ressources?

Le Programme d’ARM–PSA vise à faciliter l’accès des chercheurs canadiens en physique subatomique à des ressources internationales majeures situées à l’étranger qui n’ont pas d’équivalents au Canada. Toutefois, cet appui ne cible pas les chercheurs individuels, mais bien les collaborations ou consortiums nationaux d’utilisateurs. Ces consortiums doivent se composer de chercheurs provenant de divers établissements (notamment des universités ou des laboratoires nationaux) de tout le pays. En outre, les consortiums doivent inclure des chercheurs qui participent à plusieurs projets ou programmes de recherche différents, l’objectif étant de permettre un accès efficace à un vaste bassin d’utilisateurs canadiens. L’accès d’un seul projet ou programme à une ressource majeure établie à l’étranger doit être appuyé par une subvention finançant les activités de ce projet ou programme.

L’appui pour accéder à des ressources majeures établies à l’étranger exclut toute contribution directe au titre des coûts de fonctionnement et d’entretien de ces ressources.

3. Une équipe d’ingénieurs et de techniciens spécialisés de notre département appuie les activités de recherche en physique subatomique de plusieurs projets majeurs comptant des utilisateurs dans tout le pays. Afin que notre ressource soit considérée comme ayant une portée nationale, devons-nous l’élargir et avoir des centres satellites dans plusieurs autres universités de toutes les régions du Canada intégrés sous une même structure organisationnelle?

Non, ce n’est pas nécessaire. Une ressource se définit par son bassin d’utilisateurs et son accessibilité pour l’ensemble du milieu la physique subatomique. Toute ressource doit offrir un appui aux membres du milieu dépassant le cadre d’un établissement, d’une région, d’un seul projet ou des collaborateurs.

4. Notre équipe d’ingénieurs et de techniciens spécialisés, établie à l’Université A, apporte un appui qui est complémentaire à celui offert par une équipe technique spécialisée de l’université B. Pouvons-nous établir une seule ressource avec deux centres coordonnés, l’un à l’université A et l’autre à l’université B, et présenter une seule demande de subvention?

Oui, cela est possible. Une ressource peut comprendre plusieurs centres (emplacements). Cela n’est pas différent des collaborations majeures qui comportent des groupes de chercheurs dans de nombreux établissements partout au pays. Leurs activités de recherche coordonnées sont typiquement appuyées par une subvention à la découverte de projets en physique subatomique.

Demande

5. Puis-je présenter une demande de subvention sans avoir présenté au préalable un Avis d’intention de présenter une demande de subvention d’appui aux ressources majeures en physique subatomique?

Non. Les chercheurs qui ont l’intention de présenter une demande de subvention au programme doivent d’abord soumettre un Avis d’intention de présenter une demande de subvention d’appui aux ressources majeures en physique subatomique. Il n’est pas possible de présenter une demande si un avis d’intention n’est pas présenté au préalable avant la date limite.

6. Puis-je présenter un avis d’intention ou une demande de subvention d’ARM-PSA par un moyen autre que le portail de recherche?

Non. L’avis d’intention et la demande de subvention d’appui aux ressources majeures en physique subatomique doivent être présentés au moyen du portail de recherche du CRSNG.

7. Quelle est la différence entre un cocandidat et un utilisateur principal?

Tous les cocandidats sont des utilisateurs principaux de la ressource, mais les utilisateurs principaux ne sont pas nécessairement tous des cocandidats. Le CRSNG suggère que certains cocandidats proviennent de l’équipe de gestion de la ressource. Il est important de noter que tous les cocandidats doivent être admissibles à l’appui financier du CRSNG. Veuillez consulter à cet égard les Critères d’admissibilité du CRSNG. Par conséquent, la demande doit comprendre le This link will take you to another Web site CV commun canadien (CVC) de chacun des cocandidats, lesquels peuvent former un sous-ensemble des utilisateurs principaux. La demande de subvention peut servir à fournir des renseignements sur les utilisateurs principaux. La façon dont la demande est présentée, l’utilisation de l’espace disponible et le choix des cocandidats parmi les chercheurs sont laissés à la discrétion du candidat.

8. Quel est le nombre habituel de cocandidats?

Bien que le nombre de cocandidats à une demande de subvention d’ARM–PSA varie, le nombre maximal est de dix. Le CRSNG est conscient qu’aucune ressource n’est pareille et que le profil des candidats et des cocandidats peut varier en conséquence.

9. Est-il nécessaire d’avoir des cocandidats pour présenter une demande? La demande peut-elle faire état d’utilisateurs principaux seulement, sans qu’il soit fait mention de cocandidats?

La façon dont la demande est présentée, l’utilisation de l’espace disponible et le choix des cocandidats parmi les chercheurs sont laissés à la discrétion du candidat. Par contre, en l’absence de cocandidats et de leur CVC, la Section de physique subatomique aura de la difficulté à évaluer l’excellence des utilisateurs et le caractère national ou international de la ressource.

10. Qu’arrive-t-il si un utilisateur principal important n’est pas admissible à l’appui financier du CRSNG?

Lorsqu’un utilisateur principal n’est pas admissible à l’appui du CRSNG, mais qu’il contribue néanmoins de façon importante à la demande en accroissant sa valeur à titre de collaborateur, le candidat peut le mentionner dans les pages, présentées en formule libre, de la demande de subvention en respectant le nombre maximum de pages permises pour décrire la proposition et répondre aux critères de sélection.

11. Qu’est-ce qu’un collaborateur?

Un collaborateur est un utilisateur principal de la ressource dont on s’attend à ce qu’il contribue à la direction intellectuelle et scientifique globale des activités et des programmes de recherche de la ressource. Le collaborateur doit posséder les compétences nécessaires pour effectuer de la recherche de façon autonome. Le collaborateur n’a pas accès aux fonds de la subvention du CRSNG. Il peut s’agir par exemple d’un scientifique des secteurs public ou privé ou de l’étranger. Il n’existe aucun nombre précis de collaborateurs ni aucune limite quant au nombre de collaborateurs. Le candidat peut énumérer ses collaborateurs dans les pages supplémentaires, présentées en formule libre, de la demande de subvention en respectant le nombre de pages permises pour décrire la proposition et répondre aux critères de sélection.

Les gens. La découverte. L'innovation.