Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Ancien lauréat
Prix Brockhouse du Canada pour la recherche interdisciplinaire en sciences et en génie du CRSNG de 2013

Jules Blais

Département de biologie

Université d'Ottawa

Jules Blais
Jules Blais

Frères, partenaires et défenseurs de l’environnement

Un scientifique de la Queen’s University, John P. Smol, sonde les profondeurs de nos lacs et de nos rivières afin de percer les secrets de notre histoire environnementale, qui est écrite dans la boue et le limon. Son partenaire et demi-frère, Jules Blais, écotoxicologue de l’Université d’Ottawa, étudie les effets des polluants industriels sur les systèmes écologiques. Ses travaux en toxicologie contribuent à définir les agresseurs environnementaux du passé, tandis que les travaux de M. Smol en écologie permettent de caractériser les réactions des écosystèmes à ces agresseurs.

Les travaux des deux chercheurs contribuent à résoudre de nombreux problèmes en matière d’environnement et de conservation qui touchent les écosystèmes de notre planète, du changement climatique à la pollution atmosphérique en passant par les pratiques agricoles et la protection des habitats du poisson.

Cette collaboration souligne l’importance d’adopter une démarche multidisciplinaire dans le cas des interactions environnementales complexes, c’est-à-dire de faire appel à divers domaines dont l’écotoxicologie, la chimie de l’environnement, la taxonomie, l’écologie aquatique et le domaine naissant de la paléolimnologie (étude des conditions du passé dans les plans d’eau douce intérieurs). Ces travaux ont amené M. Smol, ancien lauréat de la Médaille d’or Gerhard-Herzberg en sciences et en génie du Canada du CRSNG, à créer le Paleoecological Environmental Assessment and Research Lab à la Queen’s University, que beaucoup considèrent comme le principal lieu de formation en paléolimnologie du monde.

De son côté, M. Blais est le directeur fondateur du Laboratoire d’analyse de toxines environnementales naturelles et synthétiques, installation de recherche et de formation de l’Université d’Ottawa qui se spécialise dans la détection et la caractérisation des polluants. Ensemble, les deux chercheurs ont publié quelque 40 articles scientifiques dans des revues importantes, corédigé plus de 50 présentations de conférence et supervisé une myriade d’étudiants. En 2008, ils ont été nommés scientifiques canadiens de l’année en environnement par la Société géographique royale du Canada et, en 2013, ils ont reçu le prestigieux Prix Brockhouse du Canada pour la recherche interdisciplinaire en sciences naturelles et en génie, décerné par le CRSNG.

Vidéo en vedette

Les gens. La découverte. L'innovation.