Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Le CRSNG présente 2 minutes avec
Chris Willie
Département des Sciences de l'activité physique
The University of British Columbia


Résumé

Titre de la vidéo

2 minutes avec Chris Willie

Auteur

Division des communications du CRSNG

Durée

2:51

Date de diffusion

le 5 février 2013

Description

Le débit sanguin du cerveau humain doit être rigoureusement régulé. L'abondance ou l'insuffisance de ce débit peut causer de graves problèmes, notamment une maladie appelée la respiration de Cheyne-Stokes, où le rythme respiratoire est anormal. Cette maladie est plus fréquente chez les personnes qui ont subi une lésion cérébrale traumatique et apparaît parfois chez les personnes âgées, particulièrement celles qui souffrent de cardiopathie ou qui ont eu un accident vasculaire cérébral. Curieusement, elle apparaît aussi chez la plupart des personnes en santé qui dorment à des altitudes élevées.

Pour mieux comprendre la façon dont le corps régule la respiration et le débit sanguin crucial du cerveau, Christopher Willie, étudiant au doctorat de la University of British Columbia, étudie pourquoi les personnes en santé souffrent de la respiration de Cheyne-Stokes à des altitudes élevées.


Transcription
Chris Willie

J'étudie le flux sanguin au cerveau. Plus précisément, je m'intéresse à la manière dont le flux sanguin dans le cerveau est dirigé vers des régions précises. Par exemple, le tronc cérébral régule la respiration, la fréquence cardiaque et d'autres fonctions autonomes de ce genre. Je m'intéresse à la manière dont ces régions régulent spécifiquement la distribution du flux sanguin. Il y a un phénomène fascinant qui se produit lorsqu'une personne se trouve en haute altitude. Des personnes qui, normalement, sont en bonne santé développent des pathologies ou des états pathologiques qui ressemblent beaucoup aux symptômes des personnes atteintes d'insuffisance cardiaque chronique, par exemple.

Si on amène ces personnes en haute altitude, on peut alors étudier les symptômes émergents qui se manifestent. Nous ne savons pas exactement comment le flux sanguin est régulé dans le cerveau, mais nous savons qu'en général, il est régulé de manière très, très efficace.

Généralement, on utilise un nombre limité de types d'ultrasons. Il y a l'ultrason à très haute résolution qui, essentiellement, nous donne une très bonne image des vaisseaux sanguins du cou. On peut également mesurer le flux sanguin dans les artères du cerveau. Lorsqu'on expose des gens à des altitudes élevées, qu'on leur demande de faire de l'exercice ou qu'on leur donne un médicament qui a un effet sur le flux sanguin au cerveau, nous pouvons voir comment certaines régions du cerveau et comment certaines artères réagissent à ces changements.

Mes travaux portent sur le cerveau, et aussi sur les artères du cou. Ils ont certainement une grande incidence sur les traitements des accidents vasculaires cérébraux, ou encore des sténoses carotidiennes qui sont une accumulation de la plaque dans les artères. Par exemple, ma dernière découverte révèle que les artères du cou participent activement à la régulation du flux sanguin au cerveau, ce qui a d'importantes conséquences pour les personnes atteintes d'une accumulation de plaque parce qu'elles ne peuvent probablement pas réguler le flux sanguin au cerveau au niveau du cou. Ceci expliquerait peut-être, en partie du moins, pourquoi ces personnes sont plus prédisposées que d'autres aux accidents vasculaires cérébraux.

L'appui que j'ai reçu du CRSNG a été phénoménal parce qu'il m'a permis de voyager partout dans le monde et de travailler avec les meilleurs chercheurs dans leurs domaines respectifs. Au tout début de ma carrière, j'ai pu prendre connaissance de certains des meilleurs travaux de recherche, et des meilleurs travaux de recherche en physiologie humaine au monde. J'ai appris des techniques qui m'ont vraiment aidé dans mes travaux, et je les ai apprises des personnes qui les ont inventées ou des personnes qui les ont mises au point. Tout ça n'aurait certainement pas été possible sans le CRSNG.

Cette vidéo vous a-t-elle été utile?

Très utile

Peu utile

Inutile

Sans opinion

Commentaires :

Les gens. La découverte. L'innovation.