Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Simuler le sol dans le cadre d’une formation sur la machinerie lourde

Résumé

Titre de la vidéo

Simuler le sol dans le cadre d’une formation sur la machinerie lourde

Auteur

Division des communications du CRSNG

Durée

2:16

Date de diffusion

le 20 novembre 2014

Description

Une entreprise d’Edmonton, Serious Labs, se spécialise dans les simulateurs et les technologies d’apprentissage électronique destinés à la formation des opérateurs de machinerie lourde. Pour offrir aux participants la simulation la plus réaliste possible, elle a établi un partenariat avec des chercheurs de la University of Regina pour élaborer des modèles informatiques qui donnent une représentation exacte du sol. Dans la simulation, les participants s’assoient devant une console qui recrée la cabine d’un bouteur ou d’une rétrocaveuse. L’écran qui se trouve devant eux contient une image informatique d’un lieu de travail. Les participants font fonctionner la machine, déplaçant la terre d’un endroit à l’autre et s’exerçant dans un environnement virtuel qui imite les conditions réelles.


Transcription
Jason Seltzer Serious Labs est une entreprise spécialisée dans la formation par simulation et l’apprentissage électronique dans les domaines de la construction et de l’exploitation minière, pétrolière et gazière.
Howard Hamilton Le sol est très difficile à simuler étant donné qu’il est constitué de millions de particules. Il faut beaucoup de calculs pour en reproduire le mouvement. Cela peut sembler un détail, mais, dans la simulation sur ordinateur, si le sol ne bouge pas correctement, ça dérange les utilisateurs et ça les distrait de l’exercice. S’ils sont en formation, il faut donc que la simulation soit réaliste.
Jason Seltzer La technologie de simulation du sol dont il est question ici est très spéculative; c’est un très grand risque que notre entreprise ne peut pas prendre seule et le partenariat permet d’en atténuer une partie.
Howard Hamilton L’idée derrière la subvention d’engagement partenarial était d’établir une première collaboration avec une entreprise avec laquelle nous n’avions jamais travaillé, ce qui s’inscrivait parfaitement dans nos activités tout en s’appliquant directement à un problème intéressant pour Serious Labs.
Jason Seltzer Ils sont en mesure d’aborder les problèmes sous un angle complètement différent et ils le font.
Howard Hamilton Nous avions produit un prototype du logiciel, mais Serious Labs ne pouvait pas en faire usage au terme de la subvention. L’entreprise était très intéressée à poursuivre les travaux relatifs à ces solutions, donc nous avons envisagé une subvention d’engagement partenarial Plus.
Jason Seltzer Je crois que c’est très valorisant de travailler sur quelque chose quand on sait que ce sera utile à quelqu’un.
Howard Hamilton Nous voyons là une occasion d’appliquer la recherche financée par les contribuables de manière à en faire profiter l’économie canadienne. On peut ainsi présumer que, si notre recherche est utile, une génération entière d’opérateurs d’équipement et de machinerie lourde profitera d’une formation améliorée.

Contactez-nous au 1-877-767-1767