Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Des poissons plus résistants

Résumé

Titre de la vidéo

Des poissons plus résistants

Auteur

Division des communications du CRSNG

Durée

3:00

Date de diffusion

le 20 novembre 2014

Description

Grâce à l'expertise en recherche axée sur la découverte et en recherche appliquée des universités canadiennes, Yellow Island Aquaculture Ltd. (YIAL) a constaté à maintes reprises que l'élevage du saumon indigène biologique est hautement rentable.

Cette collaboration de 20 ans avec des chercheurs universitaires a contribué à améliorer les techniques d'élevage et les stocks de géniteurs (reproduction), ce qui a permis à YIAL de devenir la première ferme salmonicole commerciale du Canada à se convertir à la production entièrement biologique d'une espèce indigène, le saumon quinnat. YIAL partage un Prix Synergie pour l'innovation du CRSNG de 2013 avec une équipe de sept chercheurs canadiens dirigée par Trevor Pitcher, expert de la reproduction et de la génétique des poissons de la University of Windsor.


Transcription
Trevor Pitcher La pisciculture est une industrie importante au Canada, qui est l’un des principaux producteurs de saumon au monde. L’un des grands défis, dans cette industrie, c’est la production d’un saumon local exempt d’antibiotiques et d’autres contaminants. Notre partenariat avec Yellow Island découle du fait que l’entreprise même s’intéresse généralement à la recherche et développement depuis le début et qu’elle ait engagé les efforts visant à accroître le rendement et la profitabilité d’une pisciculture bio. Yellow Island élève le saumon quinnat, espèce de la côte ouest du Canada, contrairement à la plupart des piscicultures, qui élèvent le saumon de l’Atlantique, espèce provenant de la côte est.
John Heath Nous cherchions à fournir un produit d’une grande qualité sans nuire aux animaux sauvages. Conformément aux façons de faire de l’époque, nous traitions nos poissons aux antibiotiques chaque fois qu’ils présentaient des signes de maladie. Nous nous sommes alors tournés vers les groupes de chercheurs et leur avons demandé ce qu’il y avait à faire à ce sujet. En gros, ils ont répondu qu’il fallait étudier la résistance naturelle de ces organismes aux maladies et comprendre comment ils se protègent normalement contre celles-ci.
Trevor Pitcher Nous nous intéressons beaucoup à l’étude des processus naturels et à l’intégration de ceux-ci à la pisciculture. Nous nous interrogeons sur les caractéristiques génétiques qui déterminent la valeur adaptative et la croissance du saumon. Les femelles accroissent souvent la qualité génétique de leur progéniture en choisissant certains mâles plutôt que d’autres. C’est difficile à expliquer, mais nous allons adapter ce concept à l’industrie piscicole afin d’accroître la qualité génétique des poissons que nous produisons pour la pisciculture et d’augmenter le rendement et la qualité de la chair de saumon pour les consommateurs.

Le financement accordé par le CRSNG était essentiel pour passer de la théorie à la pratique. Il nous a permis de collaborer étroitement avec notre partenaire industriel tout en poursuivant notre programme de recherche régulier. Nous avons une équipe de neuf ou dix professeurs et de quelque 20 étudiants de cycle supérieur qui, au fil des ans, ont mené des travaux dans cette installation. Certains d’entre nous se spécialisent en génétique, d’autres, en immunologie et d’autres encore, en aquaculture.
John Heath Les résultats de nos travaux nous ont permis de rivaliser avec les grandes universités du nord-ouest du Pacifique. Nous avons été les premiers à entreprendre une production bio et à établir des normes en la matière, et nous sommes les derniers à exploiter une pisciculture familiale en Colombie-Britannique.

Contactez-nous au 1-877-767-1767

Les gens. La découverte. L'innovation.