Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Une nouvelle application pour les microsphères de silice grâce à la recherche en partenariat

Résumé

Titre de la vidéo

Une nouvelle application pour les microsphères de silice grâce à la recherche en partenariat

Auteur

Division des communications du CRSNG

Durée

2:35

Date de diffusion

le 20 novembre 2014

Description

L’entreprise québécoise Materium Innovations est spécialisée dans les additifs. Son principal produit est composé de minuscules microsphères de silice – des particules si petites qu’elles sont invisibles à l’œil nu. Grâce à ces particules polyvalentes, l’additif peut être utilisé dans une vaste gamme de produits, par exemple, les semelles de chaussure, les pneus d’automobile, les plastiques résistant à la chaleur, les matériaux isolants et les lasers de grande puissance.

Grâce à sa collaboration avec le Centre national en électrochimie et en technologies environnementales (CNETE) qui est installé au Collège Shawinigan et à l’Université de Sherbrooke, Materium Innovations offre un produit qui peut être utilisé à de nouvelles fins, par exemple, la filtration de l’air et le traitement de l’eau. La modification des propriétés de surface des microsphères permet de greffer des molécules sur les particules silice-graphène pour que les microorganismes puissent y adhérer.


Transcription
Mathilde Gosselin Les projets du CRSNG, que ce soit Le RDA de niveau 1 ou l’« Engage », comme ce sont des premières approches, ça permet rapidement aux entreprises de voir si la synergie peut être bonne.
Nadi Braidy La présence de Materium et de leurs chimistes avait comme objectif de nous guider dans la recherche, de nous guider sur les objectifs de celles-ci. Materium produit des microcapsules de silice. Ici, on proposait des méthodes de synthèse assez poussées pour donner une différente fonction à ces microcapsules-là en vue de leur donner différentes propriétés, qui, elles, peuvent être intéressantes pour différents secteurs du marché. Maintenant qu’on a développé une certaine confiance et une façon de faire avec Materium, et Materium avec nous, on peut pousser le projet et, concrètement, le redonner un peu à la société pour améliorer l’économie, puis développer de nouveaux procédés.
Mathilde Gosselin L’aspect de la propriété intellectuelle, particulièrement avec les universités, est un aspect très important.
Nadi Braidy Au niveau des brevets et de la propriété intellectuelle, c’est extrêmement simple. Ceci nous permet de nous concentrer sur ce qui est important, c’est-à-dire la recherche et développement en partenariat avec l’industrie.
Mathilde Gosselin La première fois qu’on a travaillé avec le CNETE de Shawinigan, c’était quelqu’un, lors d’une recherche de financement, qui nous avait dit : « Je trouve que vos applications sont très intéressantes, mais je pense qu’il y a des applications pour le domaine des biotechnologies qui seraient vraiment être très appropriées. »
Jean-Francois Lemay Nous, on est un CCTT. Depuis plusieurs années, on fait affaire avec le CRSNG pour aider les compagnies à promouvoir et les aider à faire de la recherche et développement. Le défi principal, c’était d’appliquer un peu les microsphères de silice de la compagnie Materium du côté biologique. Au début, la compagnie s’était plus dirigée pour faire des bioplastiques, tout ce qui est au niveau chimique, des alliages différents. Par la suite, la compagnie Materium a voulu aussi développer ce créneau-là, qui était tout le côté biologique. Donc, la compagnie a engagé deux nouvelles personnes pour s’occuper à temps plein de ce créneau-là.
Mathilde Gosselin Définitivement qu’on veut poursuivre la collaboration avec le CNETE et l’Université de Sherbrooke. Premièrement, on a permis d’avoir un procédé beaucoup plus optimisé et à plus faible coût. On a permis de réduire le temps de pénétration dans le marché, puis on a aussi permis d’accroître les connaissances de l’entreprise.

Contactez-nous au 1-877-767-1767

Les gens. La découverte. L'innovation.