Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

20/20 : Réseau stratégique du CRSNG de mise au point de matériel ophtalmique

Défi

L’Institut national canadien pour les aveugles estime les coûts directs et indirects entraînés par la perte de la vision à 7,9 milliards de dollars par année au Canada. Plus de 836 000 Canadiens souffrent d’une perte de vision importante qu’on ne peut corriger en utilisant la technologie actuelle. Avec le vieillissement de la population, on prévoit que ce nombre augmentera considérablement au cours des dix prochaines années. Et bien que de nouveaux médicaments oculaires soient en cours d’élaboration, l’administration réussie de doses thérapeutiques de ces médicaments dans l’œil pose encore problème. Par conséquent, il est évident que la mise au point de nouveaux matériaux ophtalmiques et dispositifs d’administration de médicaments s’impose pour répondre aux besoins des patients et de l’ensemble de la société.

Une vision parfaite pendant toute la vie constitue l’objectif prioritaire du Réseau 20/20. Les travaux de recherche effectués par le réseau visent la mise au point de nouveaux biomatériaux et, par la suite, de nouvelles thérapies pour le traitement des troubles de la vue.

Structure du réseau

Le This link will take you to another Web site réseau regroupe douze chercheurs provenant de quatre universités canadiennes ainsi que dix partenaires industriels. Il a pour objectif général l’élaboration de solutions novatrices à la perte de la vision fondées sur des matériaux. Dans l’ensemble, les partenaires industriels du réseau représentent la vaste gamme d’applications qui seront touchées par les travaux de recherche du réseau. Les partenaires comprennent les fabricants des matières premières employées dans les dispositifs ophtalmiques, les dispositifs médicaux, les produits pharmaceutiques ophtalmiques et les systèmes d’administration de médicaments ophtalmiques.

Les travaux de recherche du réseau sont organisés selon deux thèmes : les matériaux et l’administration de médicaments. L’élaboration et la mise à l’essai de modèles de bioactivité et de biocompatibilité constituent une autre orientation de la recherche qui s’articule autour de ces deux thèmes. Le réseau formera de 30 à 40 stagiaires postdoctoraux, de 35 à 45 étudiants des cycles supérieurs et plus de 60 étudiants d’été au cours de la période de validité de la subvention, qui est de cinq ans.

En 2008, le réseau a reçu cinq millions de dollars en fonds de recherche répartis sur cinq ans. Les partenaires du réseau, dont le Centre d’excellence en matériaux et en fabrication du programme des Centres d’excellence de l’Ontario, apporteront une contribution de 1,8 million de dollars en espèces et en nature durant cette période.

Le conseil d’administration du réseau en assure la direction, le comité scientifique supervise les projets de recherche et fixe les priorités de recherche, et le comité d’exploitation de la technologie, un sous-comité du conseil d’administration, favorise et cherche activement de nouvelles possibilités de transfert de technologie.

Objectifs de recherche

En améliorant la compréhension de la structure fondamentale de l’œil, c’est-à-dire des relations de propriétés, le réseau mettra au point efficacement des matériaux et des dispositifs d’administration de médicaments prometteurs pour les applications ophtalmiques relatives aux segments antérieurs et postérieurs. Plus particulièrement, le réseau s’emploiera à :

  • comprendre les principes scientifiques fondamentaux qui sous-tendent la biocompatibilité des plateformes matérielles composites et hybrides dans l’œil;
  • produire de nouveaux matériaux hybrides pour les applications des dispositifs ophtalmiques et d’administration de médicaments;
  • produire et examiner de nouveaux matériaux, y compris des microgels, des microémulsions et des matériaux déclenchables dans les applications ophtalmiques;
  • améliorer la compréhension de la biodistribution de véhicules d’administration de médicaments et de la pharmacocinétique de médicaments libérés et administrés à l’arrière de l’œil. Par la suite, il utilisera ces principes afin de mettre au point de nouveaux matériaux et systèmes d’administration de médicaments pouvant être utilisés à l’avant et à l’arrière de l’œil;
  • élaborer des modèles in vitro et in vivo afin d’examiner la biocompatibilité des matériaux et des systèmes d’administration de médicaments mis au point.

Résultats

Les projets de recherche du réseau permettront d’élaborer de nouveaux matériaux qui pourraient amener les partenaires industriels à effectuer le développement commercial, par exemple :

  • de lentilles de contact qui ne provoquent pas une sécheresse des yeux à la fin de la journée ni de problèmes d’inconfort;
  • de lentilles intraoculaires présentant un faible taux de complications;
  • de systèmes d’administration de médicaments pour l’arrière de l’œil afin d’éliminer la nécessité de subir des injections mensuelles douloureuses.

En faisant partie d’équipes multidisciplinaires et en ayant accès à des scientifiques industriels, à de l’équipement de pointe et à des techniques d’avant-garde, les scientifiques formés au sein du réseau seront particulièrement bien outillés pour faire carrière dans l’industrie du matériel médical et dans le vaste secteur de la biotechnologie.

Personne-ressource

Heather Sheardown
Tél. : 905-525-9149, poste 24794
Courriel : sheardow@mcmaster.ca
Site Web : This link will take you to another Web site www.2020network.ca


Contactez-nous au 1-877-767-1767

Les gens. La découverte. L'innovation.