Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Réseau du CRSNG sur l’état de lacs au Canada

Défi

Le Canada compte plus de lacs que tout autre pays. Cette ressource précieuse y est utilisée à de nombreuses fins, notamment l’eau potable, les aliments, les loisirs et une gamme d’activités économiques, sociales et culturelles. Mais la capacité des lacs de jouer leur rôle écologique est réduite partout au pays en raison de l’incidence de l’activité humaine, par exemple la pollution d’origine domestique, agricole et industrielle et le changement climatique. Si nous voulons protéger nos lacs, nous devons répondre aux questions suivantes.

  • Quelle est la santé actuelle des lacs?
  • Comment a‑t‑elle changé?
  • Comment risque‑t‑elle de changer à l’avenir?

Pour répondre à ces questions, le Réseau du CRSNG sur l’état des lacs au Canada réalisera des travaux de recherche multidisciplinaires au cours des cinq prochaines années.

Structure du réseau

Le Réseau du CRSNG sur l’état des lacs au Canada réunit 18 chercheurs de 15 universités canadiennes et des chercheurs partenaires canadiens et étrangers. Ces chercheurs ont des domaines d’expertise complémentaires qui englobent tous les aspects de la limnologie (science des lacs), ainsi que la modélisation spatiale, la chimie analytique, la santé publique, la télédétection et quelques autres disciplines. Ils travailleront étroitement avec des scientifiques de plusieurs ministères de l’Environnement provinciaux et territoriaux, quelques ministères et organismes fédéraux et Ouranos, consortium québécois qui se penche sur la climatologie régionale.

Les travaux scientifiques du réseau seront dirigés par un comité scientifique formé de chercheurs principaux qui sont membres du réseau, ainsi que d’autres chercheurs qui travaillent avec le réseau à titre de partenaires ou de conseillers étrangers. Un conseil d’administration qui représente les intervenants surveillera et conseillera les chercheurs.

Objectifs de recherche

Pour aider leurs partenaires à remplir leur rôle en matière de gestion des lacs, les chercheurs tenteront de répondre aux quatre grandes questions suivantes.

  1. Où, dans quelle mesure et pourquoi les lacs canadiens ont‑ils changé pendant l’anthropocène?

  2. Comment les caractéristiques taxonomiques, moléculaires et biochimiques des communautés planctoniques, benthiques et microbiennes changent‑elles lorsque le lac est altéré et lesquels de ces changements peuvent être utilisés le plus efficacement comme indicateurs de la santé des lacs canadiens?

  3. Quelles propriétés optiques, morphométriques et hydrographiques des lacs canadiens peuvent être utilisées pour généraliser les évaluations de la santé des lacs en vue de les appliquer à des groupes de lacs au moyen de la télédétection et de la modélisation spatiale?

  4. Comment les écosystèmes lacustres et les services qu’ils fournissent réagiront‑ils aux divers scénarios de changement environnemental?

Pour répondre à ces questions, les chercheurs constitueront une grande base de données sur les caractéristiques des lacs et les changements qui s’y sont produits. Comme les facteurs de changement et les réactions des lacs ne sont pas les mêmes partout, ils feront un échantillonnage important et auront recours aux jeux de données des partenaires du réseau, utilisant des outils de modélisation géomatique et spatiale pour transposer les résultats locaux et régionaux à de plus grandes échelles.

Résultats

Les résultats que le réseau espère obtenir seront directement utiles aux responsables de la gestion des lacs canadiens et feront progresser la science de la limnologie. Voici quelques‑uns de ces résultats :

  1. une grande base de données sur les caractéristiques des lacs, obtenue grâce à un important programme d’échantillonnage qui englobera la plus grande partie du sud du Canada et certaines régions du nord du Canada;

  2. des évaluations pancanadiennes et régionales de la santé actuelle des lacs canadiens et des plus importants facteurs de changement dans ces lacs;

  3. des prévisions sur les changements qui peuvent se produire dans ces lacs à l’avenir en tenant compte des scénarios réalistes d’aménagement des terres et de changement climatique.

La base de données et les autres résultats seront diffusés dans un site Web interactif afin que les scientifiques puissent les utiliser pour cartographier divers indices et paramètres de lacs des quatre coins du Canada.

Personne‑ressource

Yannick Huot
Chercheur principal
Courriel : yannick.huot@usherbrooke.ca
Téléphone : 819‑821‑8000, poste 65542


Contactez-nous au 1-877-767-1767

Les gens. La découverte. L'innovation.