Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Le Canadian Aquatic Invasive Species Network

Défi

puces d'eau

L’importante menace que représentent les EAE pour les vastes écosystèmes aquatiques du Canada est bien connue. Ce sont aux étapes de la détection précoce des nouvelles incursions et de l'intervention rapide à la suite de cette détection que la préservation est compromise. En collaboration avec des partenaires de l'industrie, principalement des sociétés de transport maritime et des organismes gouvernementaux, le Canadian Aquatic Invasive Species Network (CAISN II) crée une technologie innovatrice de détection précoce et une capacité d’intervention rapide qui contribueront à la préservation des habitats marins et dulcicoles. Il s'intéresse particulièrement à l'océan Arctique du Canada qui est plus à risque que jamais en raison de l'intensification de l'activité maritime due en partie au changement climatique.

De plus, le CAISN II informe les organismes gouvernementaux de l’incertitude liée aux effets éventuels et des options en matière de surveillance des nouvelles EAE. Il étudie également l'interaction entre les EAE introduites et d'autres perturbateurs de la fonction écosystémique.

Structure du réseau

Réunissant 28 chercheurs de 11 universités et de six laboratoires fédéraux, le CAISN représente véritablement le « gratin » de la communauté des écologistes, des biologistes, des taxonomistes et des mathématiciens des invasions d’espèces. Il est administré par un comité scientifique dont les membres sont soigneusement choisis, et son conseil d'administration compte des représentants de tous ses partenaires et intervenants.

Tout comme son homonyme, le CAISN : 2006‑2011, le CAISN II marie les divers intérêts et compétences du milieu universitaire, du secteur public, des organisations non gouvernementales et du secteur privé en vue d'atteindre un objectif commun : aider les organismes concernés et faire progresser la science et la technologie liées aux invasions d'espèces. De plus, il assure la formation de la prochaine génération d’experts des EAE qui tentent de marquer ce domaine de leur empreinte.

Objectifs de la recherche

Guidés par le Comité scientifique du CAISN II, des écologistes des milieux lacustres et marins, des modélisateurs, des mathématiciens et des statisticiens de renommée mondiale exploreront l'inconnu dans le cadre des thèmes de recherche suivants.

Détection précoce

À l'aide de techniques de pointe, les chercheurs du CAISN II tenteront de répondre au besoin de détecter les EAE dès leur incursion.

Intervention rapide

Les chercheurs du CAISN II étudient la capacité actuelle en matière d'intervention rapide à la suite d'une détection précoce et élaborent des programmes, des politiques et des programmes d'aide à la décision.

Les EAE comptent parmi de multiples agents agresseurs

De nombreux agents agresseurs influent sur les écosystèmes aquatiques, mais les interactions entre eux et les EAE ne sont pas connues. Les chercheurs du CAISN II étudieront les principaux agents agresseurs, par exemple, le changement climatique, et leurs interactions dans les écosystèmes lacustres, fluviaux et côtiers.

Réduire l'incertitude et accroître la prévision aux fins de la gestion

Afin d'établir la priorité des stratégies de gestion, le CAISN II élabore des modèles de prévision qui pourront déterminer plus exactement quelles EAE sont susceptibles d'envahir et de perturber les écosystèmes de l'ensemble du Canada.

Résultats

  • Le CAISN II sera le responsable scientifique qui influera sur la mise en œuvre des politiques gouvernementales, afin d'assurer la détection précoce des EAE dans les écosystèmes aquatiques du Canada et une intervention rapide pour les contrer.
  • Le réseau créera les technologies de pointe basées sur des données scientifiques requises pour réduire les invasions dans les écosystèmes marins et dulcicoles du Canada et les effets de ces invasions.
  • Par l'entremise de partenariats existants et nouveaux, le réseau contribuera aux programmes canadiens de sensibilisation à l'environnement et communiquera les résultats au grand public.
  • Les travaux de recherche réalisés par le réseau augmenteront la visibilité des efforts de collaboration déployés par le Canada pour résoudre les problèmes liés aux EAE. La stratégie de coordination du CAISN et les retombées de ses travaux seront réputées à la fine pointe, tant à l'échelle nationale qu'à l'échelle internationale.

Personne-ressource

Hugh MacIsaac
Tél. : 519-253-3000, poste 3754
Courriel : hughm@uwindsor.ca
Site Web : This link will take you to another Web site www.caisn.ca


Contactez-nous au 1-877-767-1767

Les gens. La découverte. L'innovation.